Hervé Le Tellier – lauréat 2014-2015 du Prix Escales littéraires

« Ne nous sommes-nous pas déjà rencontrés, Monsieur ? Cond, my name is Cond. Joe Cond. »

 À l’instar des Exercices de style de Raymond Queneau, Hervé Le Tellier s’est amusé à mettre en scène le tableau le plus célèbre au monde avec des points de vue insolites : de l’agent 007 à Zazie en passant par Jules César et un médecin.

Joconde jusqu’à cent : et plus si affinités rassemble les ouvrages Joconde jusqu’à 100 (publié en 1998) et Joconde sur votre indulgence (publié en 2002) auxquels s’ajoutent une cinquantaine de points de vue inédits. Toutes ces variations ne racontent pourtant jamais la même histoire et mettent la Joconde dans tous ses états. Le célèbre tableau est animé, commenté et détourné par une coiffeuse, le commandant Cousteau, un amoureux éconduit, un internaute… Autant d’avis qui sont à même d’élargir le sourire de Mona Lisa, tirer des sourires au plus récalcitrants et ravir les amateurs de pastiches, de burlesque, de jeux de mots et de facéties en tout genre.

À la fois satire de la société moderne et divertissant moment d’humour littéraire, cette centaine de textes écrits « à la manière de… » peut se lire dans le désordre ou de manière fragmentée.

Et comme le dit Hervé Le Tellier « lisez des livres, vous vivrez plus de vies ! », tous ces points de vues nous le confirment.

Mathématicien de formation, Hervé Le Tellier est à la fois auteur de romans, de nouvelles, de poésies et de théâtre, il est aussi linguiste et journaliste. Il participe depuis 1991 à l’émission « Les papous dans la tête » sur France-Culture et écrit un billet d’humeur quotidien pour le journal Le Monde.

Hervé Le Tellier est entré à l’Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle) en 1992 et a publié sur l’Ouvroir un ouvrage de référence : Esthétique de l’Oulipo. Beaucoup de ses travaux se situent dans le domaine du texte court, voire du fragment et s’apparentent à la série construite autour d’une contrainte (parfois cachée).

Il a reçu en 2013 le Prix de l’Humour noir pour sa traduction (factice) des Contes Liquides de Jaime Montestrela, un auteur portugais dont il a inventé l’œuvre et la biographie.